EUGENE BLOT
15 novembre 1830 - 22 novembre 1899

Une communication sur Eugène Blot, par Rita Martel-Euzet, a eu lieu le 16 septembre 2012, dans le cadre des Journées du Patrimoine et de l'exposition "Grandvilliers 800 ans"


Ne pas confondre Eugène Blot statuaire -Grandvilliers (Oise) 1830-1899- avec Eugène Blot fondeur et collectionneur (1857-1938) qui a travaillé avec Camille Claudel.


Extrait de "L'INDEX"
journal illustré de Boulogne-sur-Mer du 27 novembre 1869

Il nait à Grandvilliers en 1830

On le retrouve à Dieppe en 1842 où il sera successivement ouvrier briquetier, manoeuvre sur le port, contremaitre briquetier, peintre vitrier, tout en modelant des statuettes en terre cuite le soir après le travail.
Lors de son emprisonnement de 1853-1854, il rencontre ses mécènes, le comte de Coëtlogon et le Baron de Planeul, eux-mêmes emprisonnnés pour "introduction en France de journaux étrangers sans autorisation".
Libéré en 1854, il reste à Dieppe jusqu'à son départ pour Boulogne-sur-Mer,en septembre 1855.

Il développe son art à Boulogne-sur-Mer entre 1855 et 1878. Pendant toutes ces années il participe à des expositions :
régionales, Amiens, Arras, Besançon, Bordeaux, Boulogne-sur-Mer, Dijon, Melun, Metz, Montpellier, Nancy, Nantes,Nevers,Niort, Orléans, Paris, Rouen, Saint-Dizier, Toulouse,

internationales, Dublin, Londres, Naples, Philadelphie. Il y obtient des récompenses pour la qualité de ses oeuvres.

En 1880, il séjourne à Ostende (Belgique) puis à Rosendaël-Les-Dunkerque (Nord) où il reste jusqu'en 1892, date de son retour dans sa ville natale, Grandvilliers (Oise) où il décède en 1899.

Jusqu'à son décès il ne cesse de sculpter la terre.

Il a deux fils statuaires comme lui, Achille et Ernest. Son fils ainé Felix ne semble pas avoir fait une carrière de statuaire.

La biographie de réfèrence d'Eugène Blot a été écrite dans le bulletin n° 31 de 2010
du Groupe de Recherches et d'Etudes de la Céramique du Beauvaisis (GRECB)
Vous pouvez trouver la biographie d'Achille Blot dans l'ouvrage "Géo Martel, sculptures en faïence" Editions du Mont Hulin 2011
et celle d'Ernest Blot dans le n°66 (2012) des Cahiers du Patrimoine Boulonnais, Revue d'Art et d'histoire éditée par "Renaissance du Vieux Boulogne".

page d'accueil